"La ballade du Chef Joseph "

Editions Editinter

BP15

91450 Soisy-Sur-Seine

 

écrite par Silvaine Arabo et traduite en espagnol par le poète péruvien Porfirio Mamani Macedo

"Une alchimie surprenante entre un poète français contemporain et le souvenir vivant de celui que l'on nomma Le Napoléon des indiens" Une autre histoire, cette fois ci la vraie

L'homme rouge, l'homme qui porte en lui le fluide de la vie ,une poésie certaine.L'authenticité de ce livre nous amène à faire un recul sur nous même, à mieux s' imprégner de l'âme indienne, du souffle des Ancêtres. J'ai entendu des mots d'écorce,d' écorchés vifs, les mots pourpres des pierres et des cerises ,des mots cristallins, purs comme cette nature d'une autre époque et ce peuple noble qui la vénère à sa juste valeur puis des mots déportés foudroyés par les doigts félons d'une culture de l'argent . Ces voix qui résonnent d'outre tombe depuis la gangue du silence dévoilent quelques mystères et l'espoir qu'enfin l'homme retrouve le vrai regard

J'ai entendu un langage libre, sincère, porteur d'une résurrection prophétisée

Cependant, on devine le sort réservé à la poésie dans un monde de plus en plus pragmatique....

Il y a moins de place pour les peuples du rêve éveillé Je pense aux indiens d'Amazonie (Pérou mais aussi le Brésil) qui ont et subissent encore un sort similaire mais l'enjeu est de taille puisque la forêt risque de disparaître avec l'âme indienne.Un espoir , cette ballade permettra t-elle de faire germer une autre conception, une autre approche et que le véritable El Dorado est avant tout le respect de l'autre et une communion avec cette conception intelligente et réfléchie d' un peuple visionnaire qui aurait tant à nous enseigner

Mais confiance malgré tout La Terre saura nous enseigner malgré nous et sûrement à nos dépens....

Un livre inspiré ,spirituel, un bel hommage et tellement d'actualités.

Avons nous réellement conscience du nécessaire échange avec la Terre notre mère véritable.....

Silvaine Arabo va dans la nature profonde de l'être , ses chants résonnent comme des incantations qui réincarnent l'âme indienne jusqu'à nous

L'âme indienne qu'il faut assimiler également à cette poésie sous jacente , dans la matière (ici la nature) qui nous entoure, le grand esprit qui nous parle depuis la source